Cours d’eau

Rhode-Saint-Genèse compte quelques cours d’eau non-navigables qui sont utilisés pour l’évacuation des eaux. Les cours d’eau sont catégorisés selon leur débit.
L’administration provinciale veille à l’entretien des cours d’eau de 2e catégorie (Molenbeek) et la commune de celui des autres cours d’eau (3e catégorie).

La construction (bâtiments, abris de jardin, clôtures, …) ou la plantation dans une bande de 3 mètres à compter du bord du cours d’eau requiert l’accord préalable du gestionnaire du cours d’eau.
Pour des raisons écologiques, les conifères ne peuvent être plantés qu’au-delà d’une bande de 6 mètres du bord du cours d’eau.

Les déchets sauvages causent des obstructions : les dépôts clandestins sont interdits !

Que ce soit volontairement ou par négligence, l’homme est souvent la cause de cette pollution. Certains propriétaires, riverains du cours d’eau, utilisent le terrain bordant le ruisseau comme décharge pour toute sorte de déchets. Après quelque temps, ceux-ci finissent par aboutir dans le ruisseau. Ces déchets sauvages causent fréquemment des obstructions dans nos cours d’eau, entraînant régulièrement des inondations.

Les déchets sauvages au parc de recyclage.

Les propriétaires riverains de cours d’eau peuvent contribuer à la lutte contre la pollution. La plupart des déchets se trouvant le long des cours d’eau peuvent être déposés au parc de recyclage.

Empiler des matériaux : veillez à la stabilité et gardez une distance suffisante.

Celui qui décide d’empiler des matériaux dans son jardin, devra toujours veiller à ce que ces matériaux soient empilés de manière stable et qu’ils ne puissent s’envoler.
Dans tous les cas, il est interdit d’empiler des matériaux dans une bande de cinq mètres de la rive : cette bande doit toujours rester accessible pour faciliter l’entretien.

Un cours d’eau n’est pas un fût à composter !

Il est une erreur de considérer les bords des cours d’eau comme un lieu idéal où ‘composter’ des déchets de cuisine et de jardin. Dans la plupart des cas, ces déchets sont simplement versés sur les rives. Ensuite, ils commencent à pourrir, pour autant qu’ils n’aient pas déjà aboutis directement dans l’eau.
Les conséquences sont importantes : la végétation normale des berges de cours d’eau est détruite et remplacée par des plantes nitrophiles comme des orties et des mûres. La stabilité des berges est affectée, augmentant les affaissements à ces endroits ce qui nécessite des travaux de réparation coûteux.

Heures d'ouverture et contact

Travaux publics

adresse
Rue du Village 461640 Rhode-Saint-Genèse
tél.
02 609 86 20
fax
02 609 86 84
adresse e-mail
travaux.publics@rhode-saint-genese.be